Entreprise:

Karaté Shito-Ryu

Téléphone:

514-926-6240

Adresse:

2141 rue Léonard-Da-Vinci, Local 70, Sainte-Julie, J3E 1Z3

Courriel:

karatestj@gmail.com

Sur Facebook:

Karaté Shito-Ryu Ste-Julie

 

Historique

L’école de Karaté Shito-Ryu Sainte-Julie a été créée en juillet 2012, par des membres de l’École de karaté Gino Fuoco, suite au départ à la retraite de M. Fuoco. Fortement sollicitée par les parents de nombreux élèves fréquentant l’École de karaté Gino Fuoco, Martine Théoret, 4e Dan, reprit avec plaisir la direction de l’école laissée vacante par M. Fuoco. L’École de karaté Shito-Ryu Sainte-Julie est un organisme sans but lucratif. Martine Théoret a été l’élève de Gino Fuoco pendant une trentaine d’années. Dans sa jeunesse, Mme Théoret a remporté plusieurs championnats et a obtenu sa ceinture noire 1e Dan en 1989. Au cours de ses multiples années d’enseignement et de dévouement envers ses élèves et à son art, elle a ainsi contribué à former bon nombre d’athlètes de haut niveau. C’est avec passion et rigueur que la continuité du travail incontestable de M. Fuoco prend son essor au sein de cette nouvelle école de karaté. Nous y retrouvons les mêmes valeurs et les mêmes objectifs. L’école de karaté est reconnue par Shito-Ryu Karaté Canada et Karaté Québec. L’École de karaté Gino Fuoco, un organisme sans but lucratif depuis 1999, offrait des cours à Sainte-Julie depuis 1975. L’école a toujours été reconnue pour offrir un enseignement de haut niveau, un encadrement et un suivi individuel attentif. L’école et ses professeurs étaient accrédités par Karaté Québec et Shito-Ryu Shitokai Canada. Au cours des nombreuses années, l’école a formé plus de 120 ceintures noires. M. Gino Fuoco enseignait à Sainte-Julie depuis plus de 35 ans, tout en supervisant et en coordonnant les cours réguliers et spécialisés. Au fil du temps, M. Fuoco a obtenu de nombreux grades, dont une 6e Dan en karaté Seikido, une 5e Dan en karaté Sankudo et une 5e Dan en karaté Shito-Ryu, en plus de pratiquer différents types d’arts martiaux, tels le judo, l’aikido et le kubudo. M. Gino Fuoco a été un enseignant hautement respecté et apprécié tout au long de sa carrière. Grâce à son dévouement, à son humilité et à son authenticité, M. Fuoco a contribué à faire du karaté une discipline de plus en plus connue et pratiquée par plus d’une génération de Julievillois.

LES ORIGINES DU KARATÉ EN BREF :

Bien que le mot « karaté » (mains nues) ne date que des années 1930 et qu’il ne soit pratiqué partout dans le monde que depuis les années 1970, les origines du karaté remontent à plusieurs siècles avant J-C. Il est mentionné qu’un moine bouddhiste importa le karaté de l’Inde vers la Chine, il y a plusieurs millénaires, mais il ne fut toutefois introduit dans les écoles japonaises qu’au début des années 1920. D’origine canadienne, Masami Tsuruoka organisa, en 1954, les premières compétitions dans notre pays, après avoir étudié plusieurs années au Japon. L’Association nationale du karaté vit le jour en 1964. Elle comprend diverses formes de karaté traditionnel. Le style traditionnel exige qu’une force suffisante dans chaque technique soit utilisée afin d’atteindre les objectifs de chacune d’entre elles en vue de porter, communément appelé, le coup final avec « kime ». La rapidité, la précision, la concentration et la force sont de mise au karaté, mais avant tout, la persévérance constitue un des éléments primordiaux à l’exécution d’une technique efficace.

Style de karaté :

Le style Shito-Ryu est un des quatre styles les plus couramment pratiqués et reconnus par la fédération mondiale de karaté (F.M.K) (Shito-Ryu, Goju-Ryu, Shotokan et Wado-Ryu). Son maître fondateur Kenwa Mabuni (1889-1952) a étudié l’art du karaté avec plusieurs grands maîtres d’Okinawa de l’époque, dont : Anko Itosu (1830-1915) de la ville de Shuri et Kanryo Higaonna (1852-1915) de la ville de Naha. Le Shito-Ryu hérita de plus d’une cinquantaine de ‘katas’ et de leurs applications (bunkaïs). Le successeur de Maître Kenwa Mabuni, son fils aîné Maître Kenei Mabuni (1918 -…) fut introduit aux arts martiaux dès un très jeune âge. Mis à part le karaté enseigné par son père, il étudia également le Kendo et le Judo. Ce dernier a consacré sa vie à l’apprentissage, à l’enseignement et à la promotion d’une doctrine unique, qui lui fut léguée par son père ; le Shito-Ryu Karaté-Do. Notre style de karaté est plus pacifique que certains autres styles. Les combats se font dans une ambiance fraternelle basée sur le respect de soi et de l’autre et les contacts au corps, s’ils ont lieu, doivent être légers. Nous misons sur la rapidité et la précision des coups rapprochés avec ou sans partenaire. Nous pratiquons la force de l’impact avec du matériel approprié afin d’éviter toute blessure inutile.